Photos de circuits culturels, conférences, concerts, musées

Le Jardin des rêves, mosaïque de Tiffany, dessin de Maxfield Parrish, dans le hall du Curtis Publishing Co., Philadelphie

Les coqs de métal, œuvre du sculpteur Marcel Braitstein au Jardin des Possibilités « Gannaiden » de Vaudreuil.

L’entrée principale du Musée National des beaux-arts du Québec pour Giacometti, Morisot et les autres !

L’atelier du peintre Andrew Wyeth
au Brandywine River Museum
près de Philadelphie

Les Hautes Gorges de la rivière Malbaie
croisière en Charlevoix.

Fondés à l’été 1987, LES BEAUX DÉTOURS sont une idée originale de Francine Sarrasin d’associer voyage et connaissance en explorant l’univers des sons, autant que celui des mots, des formes et des couleurs.


FRANCINE SARRASIN

Violoniste de formation, bachelière en musique, Francine Sarrasin a étudié à l’École de musique Vincent-d’Indy et à l’Université de Montréal. Elle a aussi fréquenté l’École des beaux-arts de Montréal, fait des expériences de théâtre, composé des musiques de scène… Elle a poursuivi ses études vers la maîtrise (UQAM, 1982), puis obtenu son doctorat en histoire de l’art (EHESS, Paris, 1986) avec une thèse portant sur La représentation des instruments de musique dans l’art canadien.

Professeure de musique dans les établissements scolaires de Montréal (1967-1996) et dans un lycée de la banlieue parisienne (1971-1973), elle a aussi enseigné l’histoire de l’art à l’UQAM, de 1985 à 1998. À sa connaissance de l’art d’ici s’ajoute un vif intérêt pour l’analyse de l’illustration du livre pour enfants. Tour à tour commissaire d’expositions, auteure d’essais, membre de jurys et chroniqueuse, Francine Sarrasin est, depuis nombre d’années, reconnue pour sa compétence dans ce domaine.

C’est dans le prolongement de ses expériences d’enseignement que Francine Sarrasin a créé LES BEAUX DÉTOURS. Depuis bientôt 30 ans, au fil des voyages, elle transmet le fruit de ses découvertes en exploitant les liens entre les manifestations artistiques. Ses recherches et ses conférences témoignent de sa quête de savoir et du plaisir éprouvé à ouvrir les yeux, les oreilles et le cœur à l’univers complexe de la culture.